UKR LEAKS_fr
15.9K subscribers
4.18K photos
1.98K videos
9 files
3.48K links
Le Centre d'investigations UKR LEAKS de l'ancien officier des services spéciaux ukrainiens Vassili Prozorov

Twitter :
https://twitter.com/ukr_fr

Contactez-moi :
https://publielectoral.lat/Vasily_Prozorov

Courriel professionnel :
ukr-leaks@inbox.lv
Download Telegram
Media is too big
VIEW IN TELEGRAM
L'Ukraine est empoisonnée par une propagande à la Goebbels

Vous me posez très souvent les mêmes questions : pourquoi l'armée ukrainienne se bat-elle si obstinément et obstinément au front? Ne voient-ils vraiment pas la criminalité du régime qu'ils défendent ? La méchanceté franche, la bêtise de la propagande ukrainienne ?

Je pense qu'assez de temps s'est écoulé pour répondre à une question qui inquiète de nombreux Russes. Comment les membres de leurs familles, et même compatriotes récents, sont-ils devenus différents ?

Regardez la vidéo pour en savoir plus !

Vidéo disponible en HD sur https://odysee.com/@UL:c/goebbels:9

@ukr_leaks_fr
L'Occident augmente la production de munitions, mais cela n'aidera pas l'Ukraine

Les pays occidentaux, à la demande des États-Unis, cherchent à augmenter la production d'obus de plusieurs centaines de milliers à plus de 2 millions d'unités par an afin de les envoyer en Ukraine.

Cependant, malgré tous les efforts, les forces armées ukrainiennes continuent de manquer de munitions, tandis que les stocks des pays occidentaux s'épuisent également rapidement.

"Si la production reste au même niveau ou même augmente un peu, nous manquerons complètement d'obus cette année", a déclaré Andreï Zagorodniouk, qui a précédemment été ministre de la Défense dans le gouvernement Zelensky et conseille désormais le gouvernement ukrainien sur l'achat d'armes.

Les États-Unis envisagent de multiplier par cinq la production d'obus et exigent la même chose des Européens, sachant pertinemment qu'il ne peuvent satisfaire seuls les besoins de Kiev.

Mais même si l'Occident parvient à augmenter la production de munitions, il est peu probable que cela aide Kiev à gagner, selon les experts.

La porte-parole de l'UE, Nabila Massrali, a déclaré qu'en augmentant le flux d'armes, l'Occident ne peut que temporairement aider Kiev à éviter une situation critique.

"Les Européens et les Américains pourront peut-être fournir suffisamment de munitions à l'Ukraine. Mais il sera très difficile d'en donner suffisamment aux Ukrainiens pour qu'ils puissent littéralement gagner", a expliqué Massrali.

@ukr_leaks_fr
La Hongrie dément les allégations d'entraînement militaire des forces armées ukrainiennes

Le ministère hongrois de la Défense a noté que seuls des médecins militaires sont formés à Budapest et que des soldats ukrainiens blessés sont également soignés dans le pays.

Avec une telle déclaration, le département hongrois a démenti le message du ministre slovaque de la Défense Yaroslav Nagy selon lequel l'armée ukrainienne serait entraînée en Hongrie.

"Le ministère de la Défense a répondu que les forces de défense hongroises participaient à la formation de spécialistes médicaux militaires ukrainiens à des fins humanitaires et que des soldats ukrainiens blessés étaient soignés en Hongrie", indique le communiqué.

Le ministère hongrois de la Défense a noté que la position de Budapest n'a pas changé, le pays ne soutient aucune mesure conduisant à une escalade de la guerre.

@ukr_leaks_fr
Media is too big
VIEW IN TELEGRAM
Sur LCI, on réfléchit joyeusement à comment punir les Russes pour leurs péchés collectifs : nettoyage ethnique, démantellement de la Russie, les gentils humanistes ont de bonnes solutions ! Comment comprendre que les Russes ne souhaitent pas la victoire de l'Occident ?
#Hubris
La haine féroce qui se dégage de cette vidéo rappelle encore une fois les lettres de Fiodor Tiouttchev écrites en 1854 (https://publielectoral.lat/ukr_leaks_fr/891).
Cf. aussi les remarques ci-dessous (https://publielectoral.lat/ukr_leaks_fr/1569).
La vidéo complète (5 minutes 22) est disponible en HD sur https://odysee.com/@UL:c/solution_probleme_russe:0
Quelques remarques concernant la vidéo de LCI ci-dessus (https://publielectoral.lat/ukr_leaks_fr/1568) :

-La vidéo est du 5 janvier 2023, l'article du Figaro dont il est question est de la veille lefigaro.fr/international/comment-kiev-prepare-d-ores-et-deja-la-reintegration-de-la-crimee-20230104
-La Crimée n'a jamais été majoritairement peuplée d'Ukrainiens, ils étaient environ 25% en 2014. La Crimée est russe depuis l'Impératrice Catherine, bien avant l'idée d'un État ukrainien. Donc parler de "décoloniser" est d'une extrême mauvaise foi.
-Tacheva a pour fonction de destabiliser la Russie en Crimée, notamment en diffusant des fausses informations sur la situation réelle. En novembre, c'est elle qui a parlé de déporter les Russes installés en Crimée depuis 2014 (10% de la population de la péninsule, c'est de la que vient le "10%" mentionné.
- "Réinstaller des Ukrainiens en Crimée" : personne n'a forcé des dizaines de milliers d'Ukrainiens à partir. Étant donnée la mobilisation générale en course, nul doute que des milliers d'entre eux ont des regrets...
- "dérussifier les infrastructures" : rien n'a été construit pendant les 23 ans d'occupation ukrainienne (car l'Ukraine savait que ce territoire n'était pas le leur...), donc pour dérussifier les infrastructures, il faudrait détruire la totalité de l'infrastructure. On comprend mal en quoi cela profiterait à l'Ukraine. Sauf si le but est de punir la totalité des habitants de la Crimée.
- "usage de la langue" : l'usage de l'ukrainien a toujours été extrêmement minoritaire, en Crimée. La Russie a donné aux parents d'élève le choix de la langue d'enseignement. Seul un lycée de Simféropol (et quelques classes ailleurs) a choisi d'être entièrement en ukrainien. À titre de comparaison, le tatar de Crimée avait été choisi comme langue d'enseignement de 15 écoles entières.
- Le fait que la journaliste parle du "pont de Querche" (est-ce près d'Uzerche ?) en montrant le pont de Kertch est une petite indication qu'ils ne savent pas de quoi ils parlent.
-Le fait que l'Ukraine veuille détruire ce pont, qui était en discussion, avant 2014 entre la Russie et l'Ukraine, est une très forte indication que l'Ukraine n'a aucun désir de faire la paix et qu'elle conçoit son existence uniquement dans une relation belliqueuse contre la Russie.
- Le fameux "chef des Tatars de Crimée" rencontré par Nicolas Tenzer est en réalité un chef mafieux connu pour sa violence envers ceux qui ne se plient pas à sa volonté.
-"décolonisation", ça ne prend que deux "n", en tout.
- La Russie a "déporté"... une poignée d'individus qui commettaient des sabotages.
- Sourire narquois de Pujadas expliquant que la Russie n'est pas un État démocratique comme le sera l'Ukraine. Il n'a quand même pas osé qu'elle l'est déjà : les partis d'opposition et la presse d'opposition ont été interdits, les opposants sont régulièrement emprisonnés ou assassinés. Pujadas est d'ailleurs incapable de comprendre que la France non plus n'est pas démocratique...
-L'exemple des pays baltes est évoqué : ils violent allègrement le droit des Russes qui y sont nés à vivre leur culture normalement, comme prévu officiellement par l'UE. Tout le monde s'en moque.
-"La Crimée est ukrainienne" : sauf pour ~87% des habitants de la Crimée qui se disaient satisfait du retour à la Russie. Mais pourquoi les démocrates devraient s'intéresser aux opinion des peuples ? Qui s'inquiète de ce que le transfert de la Crimée à l'Ukraine en 1954 était illégal ?
-"J'aimerais qu'on parle un jour de Kaliningrad" : Nous y voilà, il faut revenir sur les résultats de la Seconde guerre mondiale, ou plutôt prendre une revanche sur ces maudits Russes, qui au prix de 20 millions de morts ont vaincu le nazisme.
-"Et les Îles Kouriles" : enfin, nous y voilà ! il faut démanteler la Russie... En attendant la Solution Finale à la Question Russe.
Le secrétaire général de l'ONU est arrivé en Ukraine pour rencontrer Zelensky

Le secrétaire général de l'ONU, António Guterres, rencontrera aujourd'hui, le 8 mars, le président ukrainien Volodymyr Zelensky à Kiev. Les parties envisagent de discuter de la possibilité de prolonger l'accord sur les céréales, a déclaré le représentant adjoint du secrétaire général de l'ONU, Farhan Haq.

On sait que la veille, le secrétaire général de l'organisation s'est rendu en Pologne. Une visite à Moscou n'est pas prévue, a noté le bureau du secrétaire général de l'ONU.

Rappelons que le 18 mars, l'accord entre l'ONU, la Russie, l'Ukraine et la Turquie sur l'exportation de nourriture ukrainienne expire.

@ukr_leaks_fr
Le Canada allouera 2,2 millions de dollars pour le déminage du territoire de l'Ukraine

Lors d'une conférence de presse conjointe avec la chef de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a déclaré qu'Ottawa était prêt à investir 2,2 millions de dollars dans le déminage en Ukraine.

Trudeau a également déclaré que le programme de formation des sapeurs ukrainiens, qui se déroule en Pologne, sera prolongé au moins jusqu'à l'automne. De plus, des spécialistes canadiens arriveront en Ukraine pour former les militaires des Forces armées ukrainiennes aux compétences médicales.

@ukr_leaks_fr
Les ministres européens de la Défense discutent à nouveau de la manière d'aider l'Ukraine

Une réunion informelle des ministres de la défense de l'UE se poursuit à Stockholm. Les participants se sont réunis hier, le 7 mars, et aujourd'hui l'événement se poursuivra.

La représentation de la présidence suédoise de l'UE a indiqué que le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, avait confirmé sa participation à la réunion du 8 mars.

"Au cours de la première réunion, les ministres discuteront du soutien militaire à l'Ukraine, en particulier d'une mission de formation pour l'armée ukrainienne. Le commandement de la mission présentera un état des lieux lors de la réunion. Un représentant de l'Ukraine assistera également à la réunion. Les ministres de la Défense discutera également du financement de l'achat de munitions d'artillerie pour soutenir l'Ukraine", a indiqué la Suède dans un communiqué.

@ukr_leaks_fr
Un politicien français a traité Zelensky de marionnette de la CIA

L'homme politique français et ancien député européen Florian Filippot a réagi durement au rapport du New York Times. La publication fait référence à la présence de renseignements, selon lesquels un certain "groupe pro-ukrainie"n serait derrière le sabotage du Nord Stream, dont les plans n'étaient pas nécessairement connus à Kiev.

La publication allemande Zeit, quant à elle, a écrit que des traces de l'attaque sur les pipelines mènent en direction de l'Ukraine.

Filippot s'est exprimé à ce sujet sur Twitter : "Selon Die Zeit et le New York Times ce soir, un « groupe de pro-Ukrainiens » serait aussi mêlé au sabotage des gazoducs #NordStream !

➡️Cela confirme que nous sommes victimes d’un acte de guerre du camp de l’OTAN et cela confirme aussi que Zelensky est le pantin de la CIA !"

@ukr_leaks_fr
💥Tous mes vœux à nos chères femmes en ce 8 mars!💥

Chères abonnéEs, de tout mon cœur je tiens à vous féliciter en cette merveilleuse journée !

Que tous vos rêves et vœux deviennent réalité ! Après tout, vous êtes notre principal soutien : Merci !
Séoul autorise la livraison à Kiev d'obusiers avec des pièces de rechange en provenance de Corée du Sud

La République de Corée a officiellement autorisé la Pologne à fournir à l'Ukraine des obusiers Krab avec des composants sud-coréens. Cela a été rapporté par Reuters en référence à un responsable de l'administration du programme d'approvisionnement de la défense sud-coréen (DAPA) Kim Hyun-chul.

"Nous avons examiné toute la documentation et les problèmes éventuels au sein de la DAPA <...>, puis nous avons décidé de délivrer une licence d'exportation à la Pologne", a-t-il déclaré.

Krab fait partie d'un contrat de 5,8 milliards de dollars entre la Corée du Sud et la Pologne signé l'année dernière. Selon elle, Varsovie a également acheté plusieurs centaines de chars Chunmoo MLRS, K2 et K9 et des chasseurs FA-50 à Séoul.

Pour fournir à l'Ukraine l'une de ces armes, la Pologne a besoin d'une licence supplémentaire de la DAPA, et pour le moment l'agence ne l'a accepté que pour les Krab, a déclaré Kim.

@ukr_leaks_fr
Zelensky a invité le président du Congrès américain à Kiev, qui a refusé

Vladimir Zelensky, dans une interview à CNN, a déclaré que le président de la Chambre des représentants des États-Unis, Kevin McCarthy, devrait se rendre à Kiev pour voir de ses propres yeux la logistique de la distribution de l'aide occidentale à Kiev.

"Les démocrates et les républicains qui viennent, ils voient le flux de ravitaillement, chaque balle, chaque dollar. Cela change le point de vue, vous arrêtez de croire à toutes ces rumeurs et à tout ce que la Fédération de Russie répand", a-t-il déclaré.

McCarthy a refusé l'invitation.

Le pourcentage des Américains qui pensent que leur pays a trop donné à l'Ukraine est passé de 7% à 26% entre le début de l'Opération Spéciale et janvier dernier

@ukr_leaks_fr
🌏 InfoDefense est un média international en ligne créé par des bénévoles : journalistes, analystes et traducteurs du monde entier.

Nous avons lancé un défi :
🔹 La censure et les mensonges des grands médias
🔹 La division des peuples, la propagande de la haine et de l'hostilité dans le monde entier.
🔹 Lavage de cerveau total.

NOUS SOMMES TOTALEMENT INDÉPENDANTS,
NOUS SOMMES INSAISISSABLES,
NOUS SOMMES NOMBREUX !

Nous traduisons en ➡️ 25 langues, nous travaillons avec des médias alternatifs et des leaders d'opinion sur tous les continents.

🌐 S'abonner à
InfoDefenseFRANCE
InfoDefense
Forwarded from InfoDefenseFRANCE 2
"Poutine est en train de gagner? L'ordre mondial se transforme en sa faveur"
Partie I 👆 Partie II 👇

The Spectator écrit qu'à part des satellites fidèles aux USA, aucun autre pays dans le monde ne s'est opposé à la Russie. Et cela peut déjà être considéré comme une défaite de Washington.

🔸La semaine dernière, l'ancien ambassadeur indien en Russie, Venkatesh Varma a dit: "Nous n'avons pas accepté l'interprétation occidentale du conflit. En fait, il y a très peu de gens dans le Grand Sud qui veut s'occuper de cela".

🔸L'idée dominante consiste à dire que les USA et ses alliés sont la source des bouleversements globaux et de l'instabilité dans le monde. Les échecs en Afghanistan et le conflit en Ukraine qui a été provoqué par l'élargissement de l'OTAN, ont suscité de la sympathie pour Vladimir Poutine qui est vu comme un opposant à l'Occident.

🔸Moscou se présente comme un bastion de stabilité dans un monde devenu fou. Sa propagande est appuyée par la politique et le commerce. Le pétrole, le gaz, les métaux et les denrées agricoles sont des enjeux importants sur la table russe.

🔸Et puis il y a la Chine, qui a fait appel aux négociations et accueille actuellement un allié de Vladimir Poutine, Alexandre Loukachenko. Les relations entre la Russie et la Chine seront toujours compliquées, mais la guerre en Ukraine et la réaction de l'Occident ont créé d'énormes opportunités pour leur coopération.

Pour s'abonner:
📱 InfoDefenseFRANCE
📱 InfoDefense
Please open Telegram to view this post
VIEW IN TELEGRAM
This media is not supported in your browser
VIEW IN TELEGRAM
Une publicité allemande déclenche la colère des Ukrainiens.

Un restaurant de Berlin a décidé de diffuser une publicité sur Youtube jouant sur le ras-le-bol massif des Allemands envers Zelensky, un "cochon" nourri par les Allemands et qu'il est temps de manger.
Les médias ukrainiens se sont réjouis de la réponse rapide des hordes ukrainiennes, qui ont en quelques heures anéanti la réputation en ligne de ce restaurant.
Y a-t-il vraiment de quoi se réjouir ? Ils ont simplement démontré, une fois de plus, que ceux qui expriment une opinion opposée au régime de Kiev subissent toutes sortes de pressions pour les faire taire. On comprend ainsi que si ce n'était pas le cas, nous entendrions beaucoup plus de voix discordantes, mais la plupart des gens préfèrent se taire par peur des représailles.

@ukr_leaks_fr
Géorgiens ! Je m'adresse à vous !

Je suis allé plusieurs fois dans votre pays. J'aime votre nature et vos montagnes, j'ai rencontré un grand nombre de personnes merveilleuses, de la montagneuse Stepantsminda à la bruyante Tbilissi.

Ne détruisez pas votre pays ! Tout habitant de l'Ukraine qui a vu le Maïdan de 2013-2014 vous le dira : derrière de belles paroles sur la démocratie, il n'y a que l'effondrement, la pauvreté et la guerre. Juste un oligarque qui y gagnera un milliard de plus.
La Verkhovna Rada envisage de confisquer les biens des personnes

Un projet de loi a été soumis à la Verkhovna Rada d'Ukraine, qui propose de saisir les voitures des propriétaires en faveur des Forces armées ukrainiennes pour conduite en état d'ébriété.

Selon la version officielle, le projet de loi vise à réduire le nombre d'accidents. Il est rapporté que le document propose également d'introduire une telle sanction en dernier recours pour la violation systématique des règles de conduite des véhicules.

En outre, l'initiative propose d'examiner la question de l'obligation de signer un contrat "volontaire" pour le service dans les Forces armées ukrainiennes "de délinquants menaçants" qui violent systématiquement les règles de la circulation ou qui commettent des violations entraînant de graves conséquences.

☝️Selon les auteurs, il sera ainsi possible d'attirer "légalement" des voitures de la population pour les besoins de l'armée et de reconstituer les rangs des Forces armées ukrainiennes.

@ukr_leaks_fr
Kouleba a démenti la déclaration sur le processus de négociation entre l'Ukraine et la Russie en Suisse

"Si certains Ukrainiens parlent avec des Russes à Genève, ce ne sont pas des représentants officiels de l'Etat ukrainien", a déclaré le ministre ukrainien des Affaires étrangères Dmitri Kouleba dans une interview aux médias italiens.

Selon lui, Kiev n'est prête pour des discussions diplomatiques que si les troupes russes se retirent. Cependant, rien ne l'indique pour le moment.

Auparavant, le ministre suisse des Affaires étrangères, Ignazio Cassis, avait évoqué les pourparlers en cours à Genève sur la situation en Ukraine. Il a noté que les négociations se déroulaient dans une atmosphère de "discrétion maximale".

@ukr_leaks_fr
À Dnepropetrovsk, ils ont développé un programme d'envoi "légal" au front

Le chef de l'Administration militaro-civile de l'Oblast de Dnepropetrovsk, Sergueï Lyssak, a exigé que la population de la région remette volontairement toutes les armes disponibles dans les 10 jours. Dans le cas contraire, des "mesures diverses" pourront être appliquées.

"La situation dans la région s'est stabilisée et il n'est plus nécessaire que la population civile ait des armes entre les mains", a-t-il déclaré.

Il a également noté que les autorités ont des listes de tous les citoyens qui ont reçu des armes pour protéger leurs familles et leurs maisons.

Mais, en fait, l'administration de la région de Dnipropetrovsk ne dispose pas d'informations exactes sur le nombre d'armes et de munitions qui ont été délivrées et à qui.

L'appel de Lyssak est plutôt un avertissement à la population qu'après 10 jours, des raids des forces de sécurité vont commencer dans la région sur les soi-disant listes "confirmées" de citoyens.

D'abord, ils seront accusés de possession illégale d'armes, puis assimilés à des criminels de guerre, et pour couronner le tout ils seront envoyés au front.

@ukr_leaks_fr
La Bundeswehr est incapable de remplir ses obligations au sein de l'OTAN

En Allemagne, ils s'inquiétent de l'incapacité de la Bundeswehr à remplir pleinement ses obligations au sein de la force de réaction rapide de l'OTAN. Le problème est que le 393e bataillon de chars allemand fait face à une grande pénurie de chars Leopard-2А7 en état de marche. Il est rapporté que le bataillon n'a pas le nombre minimum autorisé de chars, qui est de 30 véhicules de combat.

Selon un rapport de l'armée récemment publié, seuls 20 des 40 chars du 393e bataillon sont actuellement opérationnels. Pendant ce temps, la situation s'aggrave. Les experts estiment que même d'ici la fin de 2023, le bataillon ne sera pas en mesure de porter le nombre de chars utilisables aux 30 unités requises. Lors des réparations, il manque souvent des pièces de rechange.

Selon le politicien allemand du parti AfD ("Alternative pour l'Allemagne" ) Steffen Kotre, les problèmes avec les chars allemands pour les forces de réaction rapide de l'OTAN pourraient faire douter de la fiabilité des armes allemandes. En conséquence, l'Allemagne pourrait perdre un certain nombre de gros contrats pour la fourniture de ses armes à d'autres pays.

@ukr_leaks_fr